Nous sommes le 19 Déc 2018 04:21

MELIVELO

Le vélo sous toutes ses formes

Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6337
Inscription: 09 Mar 2007 22:17
Localisation: Intérimaire

Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Capassafond » 05 Aoû 2018 00:33

Salut les jeunes ! :D


Petit retour sur le rallye TransVerdon auquel j'ai eu la chance de participer du 16 au 21 juillet.
Ca fait longtemps que je voulais participer à une épreuve de ce type (enduro itinérant sur plusieurs jours), mais les possibilités sont quand même limitées puisqu'il n'existe que peu d'épreuves de ce type (la plus connue étant la TransProvence, sponsorisée par Mavic et qui bénéficiait d'une bonne audience, mais qui était très chère et surtout qui n'est plus organisée).

Donc cet hiver, j'ai vu ce rallye, organisé par Wildtracks (ceux qui font Biivouac, l'Epic enduro et le All mountain challenge). Connaissant la qualité des tracés proposés et en visionnant les vidéos de l'an passé, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de m'inscrire et j'ai pris la formule tout compris (course + logistique, vu que Madame n'avait aucune intention de venir me porter les bidons pendant une semaine :mrgreen: ). Au programme, 5 jours de vélo, 1000 à 1500m de D+ quotidiennement pour 30 à 45km de long, entre 3 et 4 spéciales par jour, plutôt longues en général (30mn de chrono par jour). Même si ça ne paraît pas énorme pour un seul jour, la répétition risque d'être difficile à gérer, surtout qu'on est un peu haut en altitude et y'a quand même du chrono, donc il faut pas mollir !!

Il me fallait donc un nouveau vélo. :mrgreen: Ca tombe bien j'ai investi dans un orange Stage 6 :

Image


J'ai longtemps hésité avec le Transition Sentinel, mais comme la dispo était plus compliquée, je me suis tourné vers Orange. J'ai fini de le monter vers le mois de Juin, donc j'ai un peu roulé à la maison avec pour le roder, faire les premiers réglages et voir si tout fonctionnait, mais ça a été assez succint. :-?

Côté entrainement, entre le boulot, la météo et tout le reste, j'ai dû faire une sortie par mois depuis mars, un peu de vélotaf, un peu de roulage en TT le samedi matin et c'est tout. :| #-o Autant dire que je ne vais pas faire des étincelles très longtemps.


Donc vendredi 13 juillet, départ direction Briançon pour aller rouler 2 jours en montagne, histoire de ne pas arriver complètement en vrac. :roll: J'ai fait 2 jours de stations pour enchainer un peu les descentes, faire un peu de foncier et me rendre compte que mes réglages de suspension faits en RP sont beaucoup trop durs et me défoncent les mains. #-o #-o ](*,) Ca tombe bien, j'ai oublié les outils pour démonter la fourche :roll: et enlever les tokens, donc il faudra faire avec. Le dimanche, rebelote. Sauf que sur ma dernière descente, je sors un peu large d'un virage et je tape une pierre cachée dans l'herbe : résultat pneu découpé. :| :| Donc là j'ai passé le dimanche après-midi à chercher un pneu enduro 29" dans les rares shops ouverts : moralité c'est pas encore très répandu (euphémisme) !! Heureusement un bouclard sympa m'en a trouvé un, j'ai pas trop fait la fine bouche sur le modèle. Je l'ai gardé en spare et j'ai monté le Hans Dampf que j'avais emmené au cas où.

Lundi, je finalise mon sac : la météo prévoit grand beau pour toute la semaine, un peu frais la nuit et quelques risques d'orages en toute fin de semaine. Donc je ne m'encombre pas trop, d'autant plus qu'on est limité à un seul sac. C'est très vite compliqué pour tenir une semaine, entre les fringues, le matos de rechange... le sac était bourré au max. Sur la route vers Castellane (point de départ et d'arrivée du rallye), le vélo (qui est trop long pour le porte-vélo) a bien essayé de se faire la malle sur l'autoroute :roll: mais il est quand même resté accroché... 8-[ [-o<

Arrivé au rassemblement, on sort le matos et on charge tout le bazar dans les camions et les bus sous les orages #-o pour se rendre à Colmars, sympathique petit village qui nous accueille pour les 2 premières étapes. On récupère le transpondeur, les goodies, on mange (très bien) et on se couche.

Mardi, première journée de vélo avec montée en bus au col d'allos pour des spéciales plutôt alpines et rapides. :D Au col, un second petit déjeuner nous attend puis on part en liaison vers le départ de la première spé. J'en profite pour me prendre une bonne gamelle en voulant doubler quelqu'un. Heureusement y'a pas de casse. Au départ l'ambiance est assez détendue, la majorité des gens venant pour découvrir la région, ce qui n'empêche pas d'arsouiller dans les spéciales. Je n'ai aucune ambition particulière sur ce rallye, si ce n'est m'amuser et cracher mes poumons lors des chronos. La première spéciale (longue, 700m de D-, mais plutôt facile techniquement) nous met de suite dans l'ambiance et on voit des niveaux très hétérogènes, ce qui n'est pas gênant puisque les participants sont très fair-play et laissent passer facilement (certains se mettent même au tas tout seuls en voulant se ranger :lol: ). En tout cas ça donne le ton d'entrée avec une méga portion plate à flanc de montagne où il faut vraiment cravacher et où j'en ai ch*é bien comme il faut.
Je fais les liaisons à un rythme de sénateur pour économiser le maximum d'énergie (il fait déjà bien chaud) et la journée se passe très agréablement, avec deux autres spéciales de la même veine : grands bouts droits pleine balle, épingles faciles, prés recouverts de hautes herbes sans visibilité :D :mrgreen: 8-) , pente modérée, sol assez souple avec un bon grip. Donc gros gavage, aucun problème mécanique, pas de chutes : résultat une 12° place scratch et 2° master40. \:D/ On passe le reste de la journée (on termine vers 14h/14h30) à buller, réparer le matos ou le bonhomme et tailler une bavette avec tout le monde. Repas, briefing pour la journée du lendemain et projection du film de la journée (monté durant l'après-midi, belle perf !) :D , ce qui permet de se chambrer et qui donne vraiment une excellente ambiance !

Les photos par ici.
Le film par là.
Le reportage de France 3.


Mercredi, rebelote, depuis Colmars on reprend le bus pour gagner un peu d'altitude et on attaque direct par une courte liaison raide suivie d'une spéciale plutôt typée XC qui va décalquer tout le monde pour la journée, d'autant plus qu'on continue à grimper sur la liaison suivante pour aller passer la baisse du détroit (après les lacs de lignin : endroit magnifique, le plus beau du parcours avec le col d'allos) à 2500m. On n'est pas très frais pour attaquer la spéciale suivante, qui démarre par un sentier très caillouteux et exigeant, à flanc de montagne. En voyant passer les premiers, on se dit que ça ne va pas être simple... :roll: et effectivement ça ne l'est pas mais ça se descend quand même. Direction la spéciale suivante, qui se roule « placard » :D et que je débute derrière d'autres personnes qui ne vont pas se laisser doubler. :evil: Moralité en voulant passer je me prends une pierre et je perce l'arrière, :evil: :evil: ce qui me repeint le short et le vélo de latex. :evil: :evil: :evil: :x Je finis la moitié de la spéciale sur la jante (je serre les fesses pour ne pas déjanter), en poussant quelques fois pour ne pas abimer le vélo, et je pense que je perds environ 2 minutes. :-?
Moralité : c'est fini les pneus exo (en plus en 29" ils ne sont pas assez rigides), pour les prochains je passe au double down.
Moralité bis : chacun a son lot d'ennui sur la semaine, mais le temps perdu ne se rattrape pas, et quand on voit les faibles écarts, il est difficile d'assurer tout en performant.
Heureusement pour moi il y a un camion qui fait de l'assistance (Neurone bikes), donc je lui achète un DHR2 et il me fait un montage latex. :D

Les photos par ici.
Le film par là.


Jeudi, après une bonne nuit à la Colle Saint Michel, on démarre à la pédale. Comme je n'ai pas de manomètre, j'estime la pression de mes pneus « au feeling », et ce sera comme ça pour toute la semaine. Du coup (après vérification le samedi en fin de course), je roule entre 0,9 et 1 bar... :roll: :roll: Je sais même pas comment j'ai fait pour pas tout péter. #-o #-o #-o ](*,) Après une liaison pas très longue, on enquille la première spéciale (plutôt longue elle). On sent qu'on est moins haut et qu'on change de terrain : fini les alpages et les forêts de mélèze, bonjour les cailloux et la poussière. Du coup je manque de me bourrer au premier virage et je passerai toute la spéciale à chercher le grip (que je n'ai point trouvé). S'ensuit une (très) longue liaison pour aller chercher la spéciale 2 : sur un chemin en balcon, bien étroit, alors que je viens de me dire que ce n'était vraiment pas le moment de tomber (bon ravin de plusieurs dizaines de mètres), je fais une erreur d'inattention et ma pédale heurte le flanc de la montagne, ce qui me propulse vers le vide ! Heureusement que j'allais à 2 à l'heure et que j'étais en pédale plate, je pose le pied in extremis au bord du vide et j'évite une bonne chute ! 8-[ 8-[ Puis la spéciale arrive : très courte, avec beaucoup de pierriers, dans un chemin étroit... Les photos sont magnifiques mais c'est super chaud pour envoyer ! La spéciale suivante se fait dans la foulée, elle est beaucoup plus longue et plus orientée xc (on suit le cours d'une rivière, parcours en montagnes russes) et je finis de cracher ce qu'il me reste de poumons. S'ensuit une longue remontée sur une grosse piste en petits cailloux blancs, en plein cagnard : celle-là aura fait mal mais elle permet d'accéder à un super sentier qui est un championnat du monde d'épingles, assez faciles à passer et très ludique. Ca permet de finir la journée avec le sourire. :D
Pas de gros problème sur cette journée, mais le rythme est moins rapide (sentiers différents + fatigue accumulée).
On dort à Thorame basse, dans un camping tenu par des chasseurs, donc le soir, c'est menu chasse : pâté de bestioles à poils et à plume, civet de bestiole à poils. J'ai la chance de manger à côté de Nadine Sapin, super sympa et c'est une bonne acharnée ! Je ne sais pas comment elle fait pour tout concilier. :-k

Les photos par ici.
Le film par là.


Vendredi (déjà), direction Saint André les Alpes. On commence à faire des étapes avec un peu plus de dénivelé et surtout plus de kilomètres pour trouver des sentiers toujours aussi sympas et nous rapprocher du point d'arrivée final.
On fait la première liaison tous groupés puisque le début de la spéciale emprunte la fin de la liaison : on doit donc tous être arrivés avant que le premier ne puisse partir. On en profite pour reconnaître le début de la spéciale : ligne droite, épingle serrée, ligne droite, épingle serrée, etc... Ca n'a pas l'air bien méchant. :-" Ben en fait une fois sur le vélo c'est bien différent : c'est hyper étroit !!! #-o #-o Résultat je n'en passe pas une correctement, je fais de la m*rde, je m'énerve, et je fais encore une mauvaise première spéciale. :evil: Mais finalement à l'arrivée je me rend compte que tout le monde a galéré et que même les très bons n'ont pas réussi à passer les épingles. C'est d'ailleurs un truc qui m'a beaucoup frustré sur ce rallye : en roulant à vue et en voulant gazer en ligne droite, j'ai l'impression d'avoir finalement perdu du temps, en arrivant n'importe comment sur les virages (sur les freins, mal positionné et mal situé dans la courbe) et au final je passais très mal le virage (quand je ne le loupais pas) et j'avais l'impression de perdre beaucoup de temps.
On se tape ensuite une liaison d'une bonne quinzaine de bornes pour aller chercher une très longue spéciale, très complète : plutôt enduro sur la première moitié, puis une bonne section de pédalage en montée et à plat, pour refinir avec un peu de pente. Celle-ci a fait beaucoup de dégâts avec de nombreuses crevaisons et casses, qui ont bien chamboulé le classement. Pour ma part, même si je me fais bouchonner, je ne m'en sors pas trop mal. On se dirige ensuite vers la dernière spéciale (toujours sous le cagnard, vers 12h30). Je pars le couteau entre les dents, et je me bourre dans une des premières épingles à droite. #-o Je passe par-dessus le guidon et j'entends un énorme « crac ». Le temps de me remettre debout, je vois la Speedneedle pétée en deux (coque et rails également). :cry: :cry: :cry: :cry: J'arrache tout ce qui traine pour ne pas être gêné, je remets le cintre droit et je finis avec juste un embryon de selle (le bec). Heureusement que ça descend bien et qu'il n'y a pas de pédalage !!.
Au final, journée mitigée, avec des sensations moyennes et surtout je commence à cogiter pour le lendemain : si je dois aller m'acheter une selle, je dois 1) rentrer au camping 2) rouler 20 bornes sans selle sur une route surfréquentée pour rejoindre ma voiture :-? 3) faire 1h de petite route de montagne pour aller à Digne :| 4) trouver une selle qui me convienne 5) tout refaire à l'envers. :x :x Bref je commence à transpirer à grosses gouttes. Mais heureusement Neurone bikes me sors une selle wtb du fond de son camion. Alors même si elle ne convient pas du tout à mon anatomie, ça ira très bien ! :D :D :D
En fin de soirée, juste avant la fermeture du camping, Muriel me rejoint avec les nains et le california (elle rentre de Corse – la malheureuse), ce qui va me permettre de dormir dans des conditions royales (ça tombe bien la météo prévoit des orages pour la nuit). :oops: 8-[ Mais globalement, malgré la simplicité du matériel fourni (tente + matelas pneumatique), j'aurai toujours très bien dormi durant le rallye.

Les photos par ici.
Le film par là.


Samedi : dernier jour (déjà) ! Effectivement il y a eu des orages dans la nuit mais rien de trop méchant, juste de quoi coller la poussière et rendre glissantes et piégeuses quelques racines. On rencontre maintenant un environnement typiquement méditerranéen qui contraste avec le premier jour. La journée est globalement assez physique, avec une première spéciale assez xc qui finit chez Gilbert Bourdin et sa secte du Mandarom, une loooongue liaison sous la chaleur avec un final en poussage que j'ai copieusement maudit :evil: (pourtant ça ne me dérange pas d'habitude), une deuxième spéciale longue, variée et un peu piégeuse dans laquelle il était facile de faire des erreurs, de tomber ou de se sortir, suivie d'un ravito sur la place de Castellane au milieu du marché. A noter que Franck, premier chez les masters50, a réussi à péter son amortisseur en posant son vélo par terre (si!si!) #-o et a donc emprunté le VAE de sa femme pour terminer. La subtilité, c'est qu'il a viré la batterie et qu'il a tout fait à la pédale avec une enclume de 20kg, sur un vélo pas à sa taille. Chapeau !! =D> =D> =D> A l'issue du ravito, on repartait pour une dernière petit boucle (sous le cagnard), histoire de faire une dernière spéciale, assez rapide au début puis se terminant par quelques épingles serrées. Là encore, même si je l'ai beaucoup appréciée, j'ai vraiment pas été propre dans mes passages et je ne suis pas sûr d'avoir été efficace. Comme j'ai le 12° qui est à moins de 25s devant au général, j'essaie quand même de maintenir un bon rythme, ce qui porte ses fruits puisque je repasse 12° (et toujours 3° master 40, l' écart avec le 2° étant trop important pour être comblé à la régulière).

Les photos par ici.
Le film par là.


Ainsi s'achèvent ces 5 jours de rallye, avec une ovation de l'équipe de Greg Noce et de Wildtracks quand ils arrivent dans le centre de Castellane après avoir fermé le parcours.

Pour ma part, ce rallye a vraiment répondu à mes attentes et correspondait tout à fait à ce que j'étais venu chercher : faire des bornes et du chrono dans un endroit superbe, sans prise de tête et avec une bonne ambiance. C'est d'ailleurs cette ambiance de colonie de vacances qu'ont apprécié tous les participants et qui me donne envie de rempiler (va falloir négocier avec Madame quand même...).
J'ai également trouvé que l'équilibre proposé entre difficulté technique et physique était bien dosé : c'était très accessible mais également exigeant si on voulait jouer le chrono, tout en restant très ludique.
Il n'en reste pas moins qu'on finit la semaine bien entamé. Si sur le moment je serai reparti sans problème faire la dernière boucle, j'ai senti le lendemain en allant faire du bike park avec les loulous que j'étais complètement HS. #-o Et j'ai passé la semaine un peu au ralenti, sans faire le moindre effort. Au final ça a été plutôt bénéfique, car le weekend suivant dans les pyrénées, j'ai fait une journée à 2500m de D_ comme qui rigole avec un rythme d'enfer pour monter au sommet du Pic du Midi. Vive la surcompensation. :D


Ce que je retiendrai :

Les points positifs :
Super staff, tant pour le côté logistique que pour le côté sportif ;
La logistique sans faille ;
Les participants ;
Les bouts droits placard (mais alors vraiment pleine balle) ;
L'ambiance « colonie de vacances » ;
Les vidéos de Thomas diffusées tous les soirs, surtout les passages embarqués où on voit la vitesse de passage des premiers ; :shock:
Les paysages ;
Le rythme ;
Les sentiers ;
Le dépaysement ;
Les différentes végétations et atmosphères rencontrées ;
Les milliers d'épingles ;
La météo optimale ;
Ma condition physique très basique qui ne m'a pas trop handicapé, même si j'ai senti que j'étais moins frais et que donc j'allais moins vite ;
J'en oublie certainement...


Les points qui m'ont perturbé :
Les soucis mécaniques ;
Je suis toujours aussi nul en épingle (surtout quand on voit les premiers), d'ailleurs ça m'a donné envie de faire un stage avec Greg Noce ;
Il me manquait un mano ;
La difficulté à trouver un bon rythme tout en étant techniquement au top ;
Le casque jet un peu trop light sur certains secteurs (avec des pointes à 50, valait mieux pas tomber...), mais c'était raisonnablement le meilleur choix (difficile de se trainer l'intégral sur la durée, avec cette chaleur et avec le profil de certaines spéciales (orientées xc) ;
La difficulté à choisir les pièces de rechange utiles au moment de faire le sac.


Les points négatifs
Y'en a pas. Même le boulet avec sa grande bouche qui ne voulait pas se laisser doubler (« Si tu arrives pas à doubler c'est que t'es pas meilleur »  « ben évidemment dans un single de 50cm de large où tu roules entre 30 et 40 ça me paraît évident » :roll: ) n'était finalement pas gênant (et puis un guignol sur 80, finalement ça fait un ratio très correct).


Le choix du matos :
Le vélo était clairement un peu gros, le terrain n'était pas si cassant que ça (hormis quelques zones ponctuelles). Un 140 plus léger aurait été plus polyvalent et performant, mais ce n'était pas gênant (on trouvait de tout, du SR titane à la mob électrique de DH en carbone).
Les pédales plates : bon choix, surtout avec toutes ces épingles et les zones où on pilotait à l'aveugle, c'était plus naturel. Aucun soucis de fatigue ou de rendement avec du bon matos (dmr vault + 5.10 impact VXi, on est soudé aux pédales).
Il fallait prévoir de la flotte et de la bouffe en conséquence sur certaines portions. je pense que le choix du sac était un bon choix (petit sac light evoc avec dorsale pour moi, super satisfait). Quelques-uns sont partis en minimaliste, je n'aurai pas aimé être à leur place certains jours.
Le casque jet : rétrospectivement, même si je ne me suis pas fait peur, il y a plusieurs sections qui étaient tout de même dangereuses (vitesse proche ou supérieure à 40km/h et arbres proches, trace très étroite). Un casque à mentonnière démontable aurait été un plus (beaucoup utilisaient le bell 3).
Les pneus : les maxxis exo sont bons en AM, mais ne pardonnent pas les erreurs (pourtant je n'avais quasiment jamais eu de problème en 27,5). Du coup passage en DoubleDown et + 200g/pneu. :-?
Il faut que je m'achète un petit manomètre schwalbe.
Il faudrait que je me trouve un kit "de campagne" pour monter un pneu au latex n'importe où. Si le camion n'avait pas été là, je finissais la semaine sur une chambre à l'arrière, ça aurait été plus compliqué. :|


En conclusion c'est quand même un type d'épreuve majeur que je conseille à tout le monde de faire au moins une fois dans sa vie. C'est (véritablement et sans fausse modestie) accessible à une immense majorité de riders (on croisait d'ailleurs tous les niveaux, du semi-pro au poireau complet). Certes on peut le faire seul ou entre amis à l'occasion d'un trip, mais le fait de le faire avec le chrono rend les choses bien différentes. Je n'aurai jamais roulé de la même façon sans chrono, et il n'y aurait pas eu la même émulation et le même partage sans chrono.
La seule contrainte, c'est de partir avec du matos adapté. Si un bordelais a bouclé le rallye avec un SR titane (Leon) et a terminé très bien classé, un bon all-mountain ou un enduro sont quand même plus adapté et procureront un plaisir bien plus grand. ;-)

A bon entendeur !

Et pour finir (parce qu'il faut bien se la péter un peu quand même :mrgreen: ), quelques photos tirées d'endurotribe :

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Les cantis, ça freine.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4658
Inscription: 23 Aoû 2008 11:28
Localisation: Té les Landes

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par lilian from 68 to 40 » 05 Aoû 2018 08:39

Ça donne envie 8-)
"Aux yeux de la raison, le rêve est un bandit ..."

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6507
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Seb91 » 05 Aoû 2018 21:17

Super CR =D> J'adore ! :mrgreen:
"Ici souffle le vent de la liberté "

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7565
Inscription: 20 Nov 2006 11:40
Localisation: Côte d'Emeraude

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par canada » 05 Aoû 2018 22:51

Toi, quand tu fais un cr, tu fais pas semblant! :shock:
Je me dis qu’avant d’être (trop) vieux, il faudrait que j’essaye un vélo d’éduro, pour voir... :roll:
"Retarder l'instant du crépuscule..."

"...comme s'il leur était insupportable que les choses soient simples..."

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9920
Inscription: 05 Déc 2008 07:43
Localisation: Cézallier

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par imassu » 06 Aoû 2018 11:56

Super CR !!! 8-)
Cool les photos :)
Et bravo =D>
J'ai trop de choses à faire , c'est pour ça que je fais rien . ( Imassu 2014 , 2015 etc...)

 
Messages: 822
Inscription: 09 Nov 2009 12:51
Localisation: St Montan (07)

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par provencal » 06 Aoû 2018 17:51

Ça fait envie en tout cas un tel CR =D>

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6337
Inscription: 09 Mar 2007 22:17
Localisation: Intérimaire

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Capassafond » 06 Aoû 2018 19:41

canada a écrit:Toi, quand tu fais un cr, tu fais pas semblant! :shock:
Je me dis qu’avant d’être (trop) vieux, il faudrait que j’essaye un vélo d’éduro, pour voir... :roll:


Un bon vélo d'enduro moderne, des protecs, un casque intégral et hop c'est parti ! Tout le monde en est capable, c'est très ludique.
Globalement les tracés enduro ne sont pas très compliqués, c'est pas de la DH moderne avec des sauts dans tous les sens. On prend les traces de xc à l'ancienne, mais plus vite, plus confortablement et surtout de manière beaucoup beaucoup beaucoup plus fun ! Au lieu de te ch*er dessus au moindre passage technique, tu t'amuses.
Après tu vas toujours pouvoir trouver des épreuves ou des spéciales plus techniques, mais je trouve que ce n'est pas la majorité.
Les cantis, ça freine.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1084
Inscription: 23 Aoû 2013 07:22
Localisation: En bas à gauche (64)

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Bixente » 06 Aoû 2018 20:20

Merci pour ce jolis texte, accompagné de magnifique photos.
En effet, tu as bien dû te régaler. 8-)

PS : combien cela coûte de mettre les pieds sous la table pendant 5 jours ?

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6337
Inscription: 09 Mar 2007 22:17
Localisation: Intérimaire

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Capassafond » 06 Aoû 2018 23:08

300 ou 330€ pour la bouffe (excellente, faite sur place par une équipe pro (la tour ambulante je crois)), tente / matelas / hébergement et le transport des bagages pour 6 jours / 5 nuits. Ca reste très correct je trouve, en sachant qu'ils ne sont pas bénévoles.
Le pack complet était donc à 660€. A comparer aux plus de 1200€ d'une Mavic TransProvence.

Ca reste relativement cher (en valeur absolue) mais quand on voit la logistique derrière et le nombre de personnes mobilisées c'est loin d'être excessif, c'est même plutôt bien placé.

Après, le coût d'un séjour fait "entre potes" sera bien inférieur, mais ce sera différent. ;-)
Les cantis, ça freine.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1084
Inscription: 23 Aoû 2013 07:22
Localisation: En bas à gauche (64)

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Bixente » 07 Aoû 2018 18:18

Je trouve cela honnête comme tarif et puis ça fait du bien de mettre les pieds sous la table de temps à autres.
Pour ce qui me concerne, je sature un peu de toujours proposer/organiser pour les autres, ça me tenterait bien un truc dans le genre au moins une fois ... faire une pause de cerveau et ne plus avoir à réfléchir sur la logistique, les itinéraires, les secours, les échappatoires, les états d'âmes de chacun ...

Merci Capassafond

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13400
Inscription: 25 Aoû 2006 22:03
Localisation: Sud Larzac - Lodève 34

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par titalain » 08 Aoû 2018 18:29

Beau vélo, belle sortie et super CR - et je ne parle pas du pilote! :D =D>
"C'est vrai... Je suis une grosse quiche - mais j'ai des bonnes fiches!"

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6507
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Seb91 » 08 Aoû 2018 18:54

@Bixente : des événements où tu peux « mettre les pieds sous la table », y’en a pleins et des très chouettes ;-)
"Ici souffle le vent de la liberté "

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1084
Inscription: 23 Aoû 2013 07:22
Localisation: En bas à gauche (64)

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Bixente » 08 Aoû 2018 19:56

Seb91 a écrit:@Bixente : des événements où tu peux « mettre les pieds sous la table », y’en a pleins et des très chouettes ;-)

Merci Seb 8-) .
Mon problème c'est que j'ai la flemme de chercher et surtout ce qui me bloque ceux sont les dates. Difficile pour nous de connaître nos dispos à l'avance, mais il faut que je me force un peu à sortir de mon quotidien et faire de nouvelles découvertes/rencontres.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3163
Inscription: 07 Juin 2011 10:13
Localisation: Haute-Marne

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par 964boy » 09 Aoû 2018 08:42

Merci pour ce jolie CR qui donne envie tout comme ton vélo. =P~ 8-) ;-)
Fatbiking is not a crime !

 
Messages: 5295
Inscription: 02 Oct 2005 19:42
Localisation: millau , france

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par cchris2lou » 16 Sep 2018 16:56

Belle aventure.

J ai pas le niveau pour un truc pareil mais c'est tentant.

Normalement le Transprovence est de retour en 2019.
Après le vtt, le route, le single speed, le fixie, le cyclo cross, le fat , la nouvelle facon de faire du velo sur melivelo c est la course a pied .

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6337
Inscription: 09 Mar 2007 22:17
Localisation: Intérimaire

Re: Grand Rallye VTT TRansVerdon 2018

Message par Capassafond » 16 Sep 2018 23:06

cchris2lou a écrit:J ai pas le niveau pour un truc pareil mais c'est tentant.


:?: :?: :?:
Pourquoi ?
Faut arrêter de penser que c'est réservé à une élite !
Le niveau est vraiment très accessible. Les sentiers sont surtout ludiques, tu te fais facilement plaisir.
Tous les niveaux sont également représentés, du très très très bon à ceux qui sont très hésitants et qui y vont tranquille.

En plus tu as déjà le vélo, et en roulant à Millau, tu as largement l'habitude de rouler sur ce type de sentiers.

Donc en 2019 tu t'inscrits !!! :D
Les cantis, ça freine.


Retourner vers Compte Rendu de sortie (votre blog Melivelo)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités