Nous sommes le 26 Mar 2019 01:22

MELIVELO

Le vélo sous toutes ses formes

Shimano Epic Enduro

Sorties, rencontres entre forumers, decouverte de regions, randos...
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4882
Inscription: 06 Sep 2006 18:39

Re: Shimano Epic Enduro

Message par boude » 07 Avr 2015 18:14

Sympa ton CR Polo !
Fais comme moi, prends un FAT ;-)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10104
Inscription: 05 Déc 2008 07:43
Localisation: Cézallier

Re: Shimano Epic Enduro

Message par imassu » 07 Avr 2015 18:21

Tu as pas le niveau selon toi Polo , mais tu as quand un sacré bon niveau autant physique que technique !!!
Tout comme Boude avec sa cote fêlée et en semi rigide Fat qui plus est !!!

Moi je vous dis bravo à tous les 2 !!! =D> :D 8-) ;-)
J'ai trop de choses à faire , c'est pour ça que je fais rien . ( Imassu 2014 , 2015 etc...)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17633
Inscription: 24 Jan 2007 16:57

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Fernand Naudin » 07 Avr 2015 18:23

Tu vieillis :mrgreen:
Fighting for peace is like fucking for virginity

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5242
Inscription: 11 Jan 2006 20:33
Localisation: Kalakuta Republic

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Baptiste » 07 Avr 2015 19:12

pour l'avoir faite l'an dernier (et finie :oops: )
je rejoins polo sur son ressenti des différentes spéciales =D>

même à mon niveau de merde, j'ai trouvé montahut (SP4) "roulante" / l'an dernier
quand à la sp3, on peut tracer ça partout :-( mais en bien moins long :twisted:

en fait la claque fut font froide avec la vue 8-) du coup j'en ai bien profité... de la vue :mrgreen: plusieurs fois même 8-[
Charles Bronson m'a tuer !
merde, merde, merde..................

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 19:39

Allez, je vous recolle mon petit CR du jaune.

Samedi matin une fois collecté tout le matos (dont les genouillères que j'avais pas envie d'acheter) direction Olargues. 3H de route pépère et me voilà dans la place. Je me mets dans la file des inscriptions et juste derrière moi se pointe Baptiste. On passe les formalités d'usage. Stickers sur les vélos, sac avec tout le merdier qui va bien (dont un joli guide VTopo de l'Aude). Préparation du matos, installation du campement en gardant une place pour Polo. Repas tranquille dans le Ford et une petite bière au bar avant de faire un gros dodo. 8)

Réveil à 3H50 mais ça fait un bon quart d'heure qu'il y a du bordel dehors. Polo dit qu'il fait froid et qu'il a autant envie d'y aller que de se pendre mais on sait bien qu'une fois sur le vélo il va pas rire. "L'année passé j'ai tout fait dans les 20 premiers, tu roules tout seul c'est super cool. Sinon tu attends à te peler au départ des spéciales". Oui bon mais me déchirer dans la première côte moi je peux pas :-?. Je monte à mon tout petit rythme (si j'ai 150 bornes de VTT dans les pattes depuis janvier, c'est bien le maxi) et finalement la file d'attente s'écoule vite.

Allez, la puce fait bip, go !!! Rapidement, je suis étonné par la technicité du parcours. C'est pas du trial, tout passe sur le vélo mais il faut quand même bien engager. Je m'attendais pas à ça mais ça me plait. Première relance. Merde, oublié de changer le braquet au départ :( ! 24x24 ça tire court... Tant pis, je laisse filer. De toute manière, malgré le plaisir de rouler sur ce terrain, je sens bien que je n'ai pas les jambes pour travailler efficacement sur le vélo. Je ne peux pas tenir la distance en descente soutenue. Pas grave. Je m'amuse bien quand même.

J'arrive en bas, je me remets en condition de montée (virer les genouillères, le coupe vent, remonter la selle...). Baptiste part un peu devant moi mais bon, il est devant, il est devant, je vais pas chercher à le rattraper. Je prends mon temps dans la montée et je pousse dès que le 24x24 est trop gros. Pas me flinguer non plus. J'hésite entre rouler cool et purement plaisir et attaquer. La seconde spéciale est très chouette. Elle attaque en sous bois avec de la pente et de la terre. Le mec de devant en ligne de mire, je choisis l'attaque. Puis mes jambes me rappellent mon entrainement intensif et je me calme. Surtout qu'on aborde une section plus techniques avec quelques passages rocheux assez engagés qui me demandent de la lucidité. Je lève donc le pied et finis plaisir en soignant mes passages.

Troisième grimpée dans le soleil levant tranquilou. Je passe une partie de la montée avec le 3ème fatteux, un Aveyronnais (les stats de fats dans l'Aveyron !!! :shock:) en Spé. Troisième spéciale sympa. Plus courte, quasi toute en terre avec assez peu de cailloux, des virolos, pas très technique mais bien ludique. Je me régale 8). Dans celle là personne ne me doublera (bon, peut être aussi que les bons sont désormais loin devant :-?) mais par contre j'en passe un certain nombre. A noter qu'à part un gars que j'ai failli mettre au tas en trouvant de force la porte qu'il ne voulait pas m'ouvrir malgré mes demandes :evil:, tout le monde est hyper courtois envers ceux qui arrivent derrière. =D> Oui d'accord avec Bapt, on peut tracer ça partout, d'accord avec Polo, c'est pas très technique, mais moi je me suis bien amusé à viroler entre les arbres...

Je finis la boucle avec un regain d'énergie, me trouvant bien frais finalement. J'attaque donc la seconde boucle tout joyeux. La longue DFCI que je fais intégralement en poussant comme la plupart de mes compagnons (mais on voit ceux qui repassent pour la 5 sur le vélo) ne me pose pas de problème et même l'idée d'avoir à la refaire pour la 5 me laisse serein. Par contre, le portage final m'a flingué et le vent glacial en attendant le départ m'a achevé :(. Pas loin de 20kg de trop + le sac et le vélo m'ont dégommé. Au sommet mes jambes étaient 2 piquets et j'étais fébrile. J'ai pris le départ de la 4 en me disant que c'était la dernière.

Et effectivement, celle là ne m'a pas plu du tout :(. Avec des jambes incapables de faire un vrai travail vertical et sans suspensions, je n'ai pris de plaisir que dans les épingles qui terminaient les grands bouts droits transformés en tôle ondulée par le passage des précédents. Dans la forêt plus bas il y avait quelques beaux passages techniques mais j'étais trop cassé de partout pour vraiment les apprécier. Alors j'ai fait des pauses. Tous les deux virages !!! :shock: Pour prendre un peu de plaisir. Sur le bas de la forêt, ça devenait plus technique et rocailleux, je me lâche un peu pour le fun et je crève :(. Je prends mon temps pour réparer, d'autant plus que n'ayant pas assez dégonflé mon pneu, quand j'ai mis la glue elle est ressortie pleine de latex. Malgré ça, les merguez des pompiers n'ont pas eu le temps de cuire malgré ma longue réparation (un bon quart d'heure au bas mot si c'est pas 20minutes). J'ai tout essayé pour obtenir une merguez mais tintin :-? Quelques beaux passages techniques en repartant puis arrivée dans un hameau. Je passe juste la porte horaire mais c'est décidé, c'est fini. Je sais que la 5 est encore plus cassante dans le genre marteau piqueur, grands bouts droits en calade ou tôle ondulée, direction Olargues.

Je me pose tranquille, discute un peu, crois un Polo tout frais qui repart pour sa dernière boucle, puis Boude également bien serein. Je rate Baptiste. Puis bien décidé à passer une bonne nuit dans mon lit plutôt que dans le camion, je reprends tranquillement le chemin de la maison. 18H30 au bain, 20H au lit et grododo ! Réveil 7H, direction atelier. Camion ou vélo ? Allez vélo ça fera pas de mal. Etonnant, les jambes tournent pas plus mal que d'hab... 8) Fefinou et Blondie me proposent d'aller rouler. Banco ! J'y retourne. Finalement ça m'a au moins motivé à rouler cette histoire. Les jambes tournent sans souci mais rapidement c'est mon pédalier qui ne veut plus tourner : boitier desserré et pas moyen de le resserrer sur place. Pas grave, je fais demi tour, ce sera pour une autre fois. Et en faisant demi tour, je me rends compte, que si les jambes tournent bien au pédalage, en descente elles sont bien faibles et je n'aurais pris aucun plaisir, voire des crampes. Sans regret...

Bilan : une ambiance sympa et pas de prise de tête, 3 belle descentes où je me suis régalé, d'autres clairement pas adaptées à un fat rigide, du moins plein gaz, raison pour laquelle je n'y retournerai pas même si faire la spéciale 8 me tenterait bien. Et envie de retourner rouler. Donc tout du positif... 8)

Quant à la gentille remarque d'Imassu sur l'objectivité des CR sur le fat, je me permettrai juste de lui faire remarquer qu'on peut avoir des perceptions différentes sans que ce soit un manque d'objectivité et que si je ne partage pas souvent les opinions de Boude car on n'a pas du tout la même façon de rouler (alors que vous avez la même), je ne crois pas être moins objectif pour autant. Juste pas placé sur la même colline. En revanche je sais pourquoi je viens moins sur les forums... :roll:

Goonie a écrit:Bon au final,la SEE en Fat,bonne ou mauvaise idée?


Tout dépend de ce que tu veux faire. Si toutes étaient comme les 3 premières et peut être les 3 dernières, le fat serait un bon outil au moins pour se faire plaisir, et à mon niveau, je crois aussi atteindre une certaine performance. Mais des spéciales comme la 4 et la 5(dont je parle uniquement en comparaison avec la 4 et les dires de ceux qui l'ont faite), avec de grands bouts droits qui brassent bien sans être très techniques, imposent des suspensions pour tenir la distance avec de la vitesse et du plaisir. Ou peut être qu'une condition physique du feu de dieu peut palier, pour faire un chrono certainement pas, mais pour arriver à y prendre quand même du plaisir malgré les secousses incessantes.

En tout cas, ce que j'ai vu c'est quand même la différence de niveau entre le kéké local (genre moi) et le vrai bon. Et surtout j'ai compris que là où le fat est bien utile pour moi pour passer au ralenti un passage engagé sans roue qui se bloque ni fourche qui plonge, le vrai bon passe à mach2 éventuellement en sautant tout, mais de toute façon avec tellement de vitesse que sa roue n'a même pas le temps de se bloquer... :shock: En fait, ce qui pardonne leurs erreurs (car je ne doute pas qu'ils en fassent) c'est la vitesse et l'inertie.

Donc pour reprendre Radgab : le fat c'est un vélo pour les blaireaux comme nous qui aiment se faire plaisir et qui repoussent grâce à sa facilité leurs petites limites. Mais pour les vrais bons, pour envoyer le pâté à la vitesse où ils vont, faut un gros enduro.
Dernière édition par Yann le 07 Avr 2015 19:59, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4882
Inscription: 06 Sep 2006 18:39

Re: Shimano Epic Enduro

Message par boude » 07 Avr 2015 19:44

Et l'Orange de SSM ?

 
Messages: 5305
Inscription: 14 Nov 2007 15:27

Re: Shimano Epic Enduro

Message par bzhoc » 07 Avr 2015 19:46

Chapeau les gars! =D>

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 19:50

boude a écrit:Et l'Orange de SSM ?


Il est superbe...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5242
Inscription: 11 Jan 2006 20:33
Localisation: Kalakuta Republic

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Baptiste » 07 Avr 2015 19:52

mais il est peint :-(


:mrgreen:
Charles Bronson m'a tuer !
merde, merde, merde..................

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 19:57

Oui et la peinture fait un peu (un peu j'ai dit) la peau...

... d'Orange !!! :D

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10104
Inscription: 05 Déc 2008 07:43
Localisation: Cézallier

Re: Shimano Epic Enduro

Message par imassu » 07 Avr 2015 20:05

[quote="Yann"]

Quant à la gentille remarque d'Imassu sur l'objectivité des CR sur le fat, je me permettrai juste de lui faire remarquer qu'on peut avoir des perceptions différentes sans que ce soit un manque d'objectivité et que si je ne partage pas souvent les opinions de Boude car on n'a pas du tout la même façon de rouler (alors que vous avez la même), je ne crois pas être moins objectif pour autant. Juste pas placé sur la même colline. En revanche je sais pourquoi je viens moins sur les forums... :roll:


Ma remarque , certainement mal formulée :oops: . N'étais pas "pour toi" , mais plutôt concernant ce qui s'écrit sur vélovert de la part des nouveaux proprios de Fat qui sont d'un coup très fort en montée , qui bouffe du TS en descente !!!
Je sais bien qu'il y a l'effet nouveau jouet ,et l'émulation qui en découle , mais faut pas exagérer . Je roule en Fat et je suis pas meilleur qu'avant :roll:
Toi tu aimes bien cette atmosphère , c'est pour ça que tu es plus présent sur vélovert qu'ici , ok . Mais moi je me plais à enfoncer les portes ouvertes , donner des coups de pieds dans les fourmilières bien façonnées etc ... :mrgreen: ;-)
J'ai trop de choses à faire , c'est pour ça que je fais rien . ( Imassu 2014 , 2015 etc...)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4882
Inscription: 06 Sep 2006 18:39

Re: Shimano Epic Enduro

Message par boude » 07 Avr 2015 20:09

Euh ... du calme 8-[
Et donc SSM (pas son vélo lui) qu"a t-il fait ? Pas de CR de sa part ?

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6663
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Seb91 » 07 Avr 2015 20:11

@ Polo : ce n'est pas une question de niveau.
1. D'abord, tu es en mode PBP et ça, mine de rien, ça influence beaucoup de choses. Donc arrête de cogiter inutilement.
2. Tu es un peu comme moi : tu préfères nettement le VTT en milieu "naturel", engagé ou pas, parfois extrême mais entre copains, à notre rythme, c'est important. ;-)

@ Yann : ça me fait plaisir de te lire ici ! ;-) Faudrait pas bouder Melivelo à cause de deux ou trois qui t'agacent hein ? :twisted:
"Ici souffle le vent de la liberté "

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Inscription: 23 Oct 2012 12:01
Localisation: 77

Re: Shimano Epic Enduro

Message par pascal77 » 07 Avr 2015 20:22

Polo...t'est nul..................voilà c'est dit..................... :lol:

Pour te motiver tu aurais dû la faire en skiiiide, 2 boudins en 700+ et le tour est joué......là au moins il y avait challenge....... :-"

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 20:24

@ Seb : Oh, tu sais, j'ai eu un pic vélovert mais je suis très nettement en baisse là bas aussi. ;-)

@ Imassu : tu sais, la plupart des gars qui sont enchantés par le fat sont des gars moyens, ni des avions en montée, ni des top guns en descente et effectivement quand ils disent qu'ils vont plus vite et plus facile en montée technique ou cassante et en descente technique qu'avec leur TS d'avant c'est vrai. Et je peux dire que c'est le cas pour moi. Plus les gars sont bons et énervés, plus il faut que le terrain soit difficile pour qu'ils soient contents. C'est pas plus compliqué que ça. Mais tout le monde ne prend pas le recul pour voir qu'on ne parle pas de la même chose et au bout d'un moment c'est usant...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12300
Inscription: 25 Nov 2005 21:37
Localisation: trop loin de la mer

Re: Shimano Epic Enduro

Message par polo66 » 07 Avr 2015 20:34

pascal77 a écrit:Polo...t'est nul..................voilà c'est dit..................... :lol:

Pour te motiver tu aurais dû la faire en skiiiide, 2 boudins en 700+ et le tour est joué......là au moins il y avait challenge....... :-"


Franchement, dimanche j'ai vraiment eu l'impression d'être un véritable débutant sur un vélo.
Ma vitesse en descente est sans commune mesure avec celle des gars avec qui je roulais (même dans les montées!): dans la Spe 2 un gars m'a fait l'intérieur dans un passage super tendu, je ne sais toujours pas comment il a fait pour passer!
Non, il faut vraiment que je travaille ma vitesse de passage et mon engagement, quitte à prendre plus de risques.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6663
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Seb91 » 07 Avr 2015 20:37

Et finir à l'osto..
"Ici souffle le vent de la liberté "

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 20:45

Ben oui le niveau des mecs est impressionnant. Les passages où je passe en faisant gaffe, ils enquillent à donf (bon, ils ont reconnu le tracé mais ça fait pas tout). Soit et alors. Tu veux obtenir quoi Polo ? Tu seras plus heureux ? Moi si je me fais plaisir et que je repousse mes limites à mon niveau ça me va.

Il y a aussi des minots de 12 ans qui m'écoeurent en guitare, des mecs et surtout des nanas capables de ressentir finement les énergies circuler dans leur corps, des mecs qui osent rouler sur la white line de Sedona (pas hyper technique mais tu te loupes t'es mort) que rien qu'en regardant la vidéo je manque de gerber... Et puis il y en a d'autres qui ne savent pas rouler à vélo, ni jouer de guitare ni de piano, qui se plaignent tout le temps, ne savent pas aligner 3 mots sans erreur et ne soudent même pas eux même leur cadre de vélo. Alors...

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Inscription: 23 Oct 2012 12:01
Localisation: 77

Re: Shimano Epic Enduro

Message par pascal77 » 07 Avr 2015 20:45

polo66 a écrit:
Franchement, dimanche j'ai vraiment eu l'impression d'être un véritable débutant sur un vélo.
Ma vitesse en descente est sans commune mesure avec celle des gars avec qui je roulais (même dans les montées!): dans la Spe 2 un gars m'a fait l'intérieur dans un passage super tendu, je ne sais toujours pas comment il a fait pour passer!
Non, il faut vraiment que je travaille ma vitesse de passage et mon engagement, quitte à prendre plus de risques.


y a pas de miracle, si tu veux progresser il faut que tu roule avec des gars qui avionne en descente, tout seul tu ne progressera jamais sur ce point.
Après la prise de risque vaut elle le coup à notre niveau.... ( et à nos ages ) ..... :-k
Car si tu regardes un peu les top pilotes en enduro....il y a beaucoup de blessures..... #-o

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 20:52

Ben quand je roule avec toi je progresse. J'ai l'impression de prendre des risques, même si en réalité ce n'est que grignoter une marge de sécurité qui est bien trop grande quand je roule tout seul

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6663
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Seb91 » 07 Avr 2015 20:56

Le Pascal ne cesse de progresser depuis que je le connais (alors que moi ces dernières années..). Mais il est vrai qu'on roule avec une bande de copains dont certains sont de vrais virtuoses. Et ça, ça y fait énormément.
"Ici souffle le vent de la liberté "

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Inscription: 23 Oct 2012 12:01
Localisation: 77

Re: Shimano Epic Enduro

Message par pascal77 » 07 Avr 2015 21:04

Yann a écrit:Ben quand je roule avec toi je progresse.


Non....tu t'amuse..... :lol:
C'est pas pareil !!!

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Inscription: 23 Oct 2012 12:01
Localisation: 77

Re: Shimano Epic Enduro

Message par pascal77 » 07 Avr 2015 21:05

Seb91 a écrit:Mais il est vrai qu'on roule avec une bande de copains dont certains sont de vrais virtuoses. Et ça, ça y fait énormément.


Oui, c'est un vrai bonheur de rouler avec toute la bande.... \:D/

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5242
Inscription: 11 Jan 2006 20:33
Localisation: Kalakuta Republic

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Baptiste » 07 Avr 2015 21:10

mouai bof :|

:mrgreen:
et des nouvelles du nico "je baptise ma fourche contre les rochers" ? je l'ai apperçu aux inscriptions
Charles Bronson m'a tuer !
merde, merde, merde..................

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6663
Inscription: 19 Mai 2011 17:55
Localisation: Au pied du Glandasse !

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Seb91 » 07 Avr 2015 21:12

Tiens, ça me fait penser que j'ai un autocollant Novyparts à coller sur la fourche de Pascal.. :mrgreen:
"Ici souffle le vent de la liberté "

 
Messages: 8715
Inscription: 18 Oct 2007 11:19
Localisation: Sud Ardèche

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Yann » 07 Avr 2015 21:14

pascal77 a écrit:Non....tu t'amuse..... :lol:


Non je souffre dans mon corps et dans ma tête :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 402
Inscription: 27 Fév 2007 21:50
Localisation: La Tremblade - Ronce les bains

Re: Shimano Epic Enduro

Message par louis-marc » 07 Avr 2015 21:48

Merci Yann, Boude et Polo pour vos supers CR, extra de vivre ça de l'intérieur ! 8-)

Par contre, je me pose pas mal de questions sur l'utilité et la justification de cette quête du "toujours plus vite et engagé" en descente.
Comme Pascal je me demande si le jeu en vaut vraiment la chandelle, les blessures étant la sanction quasi inévitable, alors qu'en principe on fait du sport pour sa santé ..... :roll:
Moins c'est mieux . ( mais il peut y avoir des exceptions ...... )

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8573
Inscription: 27 Aoû 2005 14:50
Localisation: Never not moving...

Re: Shimano Epic Enduro

Message par Singlespeed maniac » 07 Avr 2015 21:56

Premier enduro de ma vie sur cette édition de la SEE, qui était aussi la deuxième sortie du Five (je ne m'attarderais pas sur le vélo et le ressenti associé ici), on fait donc meilleures conditions pour découvrir le format et le type d'effort. On fait pire aussi. Entraînement moyen depuis le début de l'année, après un second semestre 2014 assez léger côté sport. Je ne suis pas ridicule, mais je manque de volume. Je pouvais difficilement faire mieux, donc vaille que vaille !

Déplacement en groupe depuis Tours, dans une très bonne ambiance, mais pas forcément les meilleures conditions pour préparer sereinement l'évènement. J'ai eu beau partir en 1ère vague, on est parti tout au fond après s'être alignés 1min avant le départ. Je l'ai joué cool dans les montées en me disant que la journée serait longue, j'ai lutté dans certains passages en descente par manque d'habitude du vélo et/ou concurrent devant à pieds au mauvais moment pour moi, j'ai fait confiance aux expérimentés du groupe pour gérer le temps et finalement, on a quasiment tous été recalés à la fin de la boucle 2, après 6 spéciales.

Pas de regret, j'étais physiquement juste (accumulation de fatigue et manque de préparation, visiblement), mes chaussures étaient inadaptées aux longues portions de poussage / portage de la boucle 2 et la boucle 3 aurait probablement été un calvaire avec mes jambes fatiguées et mes ampoules aux pieds. De fait, j'ai très peu apprécié la boucle 2, notamment parce que l'immense montée était assez peu roulable sur une bonne moitié du dénivelé. La faire une fois, OK ; deux, c'est inintéressant. :|

Globalement, les spéciales m'ont satisfait, même si le manque d'habitude du vélo m'a mis un frein psychologique qui m'a poussé à poser pied à terre dans trop de passages (quand ce n'est pas d'autres concurrents qui m'y obligeaient). Comme Yann, j'ai pris du plaisir dans la spéciale 3, moins pentue, moins naturelle, mais dont les appuis m'ont mis en confiance. J'ai trouvé la 6 inutile d'un point de vue coureur, même si j'en comprends l'intérêt pour rendre l'épreuve compréhensible des spectateurs. Par contre, j'ai eu parfois l'impression que le choix des spéciales se faisait plus au nombre de pierres / rochers sur le chemin que par l'intérêt du pilotage. Pas ce que j'aime le plus, mais je m'en suis accommodé (à défaut d'être rapide) et il faut bien reconnaître que la longueur des descentes est un vrai régal pour qui habite loin de tout dénivelé respectable. :D

Quant au format enduro, j'ai du mal à me prononcer. C'est nouveau pour moi, mais à chaud, je suis un peu partagé et ne sait pas trop quoi en penser, finalement. :-k
"I'm not totally useless. I can be used as a bad example." - Unknown

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12300
Inscription: 25 Nov 2005 21:37
Localisation: trop loin de la mer

Re: Shimano Epic Enduro

Message par polo66 » 08 Avr 2015 05:30

Yann a écrit: Tu veux obtenir quoi Polo ? Tu seras plus heureux ? Moi si je me fais plaisir et que je repousse mes limites à mon niveau ça me va.



J'aimerai progresser en fait!
Là j'ai l'impression de stagner, voire de régresser en descente et ça m'énerve.
Mais comme le dit Pascal, il faut que je roule avec des gars qui avionnent en descente pour m'améliorer, aller plus vite et finalement, contrairement à ce que j'ai dit plus haut, réduire les risques en affinant mon pilotage.
Et là j'ai énormément de progrès à faire.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Régions / sorties

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité